Le domaine de Bordeaux regroupe tous les vins provenant de la Gironde. La production est majoritairement tournée vers le vin rouge (environ 80%), le vin blanc représentant 20%. Quelques vins mousseux, clairets ou rosés y sont aussi produits. Le département de la Gironde est le troisième département en production globale mais premier pour les AOC en volume.

La région bénéficie d’un climat idéal : des étés chauds et ensoleillés, de beaux automnes, des hivers durant lesquels les vignes ne sont que rarement victimes des gelées et des printemps relativement humides. C’est d’ailleurs en partie grâce à ce climat exceptionnel que la vigne bordelaise a pu résister à une histoire mouvementée.

Le vignoble de Bordeaux en deux chiffres

  • 118 000 hectares
  • 4.8 million d’hectolitres

Historique :

C’est entre l’an 40 et 60 que sont implantés sur les coteaux nord de la ville de Burgidala les premiers plants à l’origine du vignoble bordelais. La vigne et la ville se développent pendant toute l’Antiquité et deviennent florissantes.

Dès le Ve siècle, la ville est conquise par les Wisigoths, et passera de mains en mains au cours des siècles suivants : Arabes, Comtes de Poitiers, Capétiens… Ces périodes troubles ont presque entièrement eut raison de la vigne bordelaise.

La ville, et à travers elle la vigne, redeviennent prospères au XIIe siècle, après que les Anglais ont pris le contrôle de l’Aquitaine. Une exclusivité commerciale est alors donnée à Bordeaux : le monopole de la vente et de la distribution du vin en Angleterre. En 1303, 100 000 tonneaux sont exportés, un record qui ne sera égalé qu’en 1950.

 Au XIXe, le vin Bordelais voit sa production doubler et son exportation tripler. Mais il va traverser la dernière grande crise de son histoire. Victime de la maladie, de la surproduction et de la falsification, un dixième du vignoble Bordelais est arraché à l’aube de la Seconde Guerre Mondiale.

Mais le Bordeaux a encore su renaître de ses cendres, et s’est autant transformé ces 50 dernières années que pendant les 10 siècles précédents.

Devenu aujourd’hui un produit de haute technicité à la renommée mondiale, il se déguste et se vend à travers le monde.

La commercialisation du vin Bordelais